Biographie

Zaak Tanjawi
Lorsque l’art se mélange à un univers qui se veut mélodique mais moderne, cela donne une œuvre unique, comme la note la plus haute dans le solfège.

C’est ce que Zaak Tanjawi, qui est chanteur, auteur, compositeur et réalisateur, veut créer dans ses œuvres.

Né à Bruxelles, en Belgique en 1985, avec des origines marocaines, de Tanger. Il grandit dans une famille modeste.

Concernant son pseudonyme, « Tanjawi », il provient de la ville de « Tanger » et Zaak est simplement un diminutif de son prénom Zakaria.
Sa double culture n’a pu être qu’enrichissante non seulement dans sa vie mais aussi dans sa musique et son art.

Avant tout, citoyen du monde, il puise son énergie, sa force et son inspiration artistique dans ses nombreux voyages, rencontres, histoires et les liens qu’il a tissé avec le monde.

 

LE PARCOURS DE ZAAK TANJAWI (AU FIL DU TEMPS)

2005

zaak

Zaak rencontre un compositeur et arrangeur égyptien, du nom de Taher Saleh, celui-ci lui a proposé de collaborer sur une chanson égyptienne écrite par un parolier connu dans le moyen orient sous le nom de Oussama El Hady, le titre se nommait « Mahma Yekoun » (Impossible).
Les premiers pas dans des studios d’enregistrement professionnels, et de la création musicale se sont faits.


2006

studiozaak

Zaak décide de changer de registre et commence à enregistrer dans de petits studios, en mélangeant au départ le style Raï avec le R&B, en langue « Darija » marocaine, surtout qu’à l’époque cela était une grande mode en France, notamment avec le style dit « Rai’n’B Fever », il mettait ensuite ses chansons sur son blog Skyrock.

Ce blog a eu beaucoup de succès, jusqu’à devenir un « blog star », c’est à dire qu’il a été mis en avant sur la page officielle de la radio française  » Skyrock FM » et même dans le TOP 50 aux cotés de grands artistes français. Ils l’ont même nommé « Le premier chanteur de Rai’n’B au firmament belge ».

Puis des scènes ont commencés à se faire petit à petit , à la rencontre d’un nouveau public à chaque fois curieux et demandeur.


 2009

stylisme

Quelques années plus tard en 2009, la vraie consécration a eu lieue, lorsque Zaak Tanjawi se fait remarquer lors de ses prestations, avec la signature d’un contrat dans un grand label.
Dans cette aventure est née la chanson « ZEMMITA » qui est une histoire de fusions entre le R&B (Rythm & Blues) et un style marocain ancien appelé « ISSAWA ».

La chanson en collaboration avec le groupe des « Bnat Aissawa » de Meknès, dont Zaak est l’auteur et le compositeur, s’est retrouvée dans diverses compilations, et a eu un très grand succès durant l’été 2010, dans divers pays, surtout au Maroc.
Plusieurs médias marocains ont mis en avant ce titre que ce soit les télévisions, les radios ou même la presse écrite marocaine. Une finalité en soi et une véritable reconnaissance de ce travail de modernisation de la musique marocaine.

De par ces succès, se sont suivis plusieurs chansons toujours en duos avec d’autres chanteurs, on retiendra la deuxième collaboration avec les Bnat Aissawa sur « Le grand Jour », ou encore celles avec le chanteur rifain Said Mariouari, le chanteur de raï Cheb Riahi, le groupe Gnaoua de Mââlem Stito et d’autres.

Toutes ces fusions ont toujours, mélangés les styles marocains et algériens avec un arrangement musical actuel: le « Gnaoua », « Issawa », « Rifi », « Raï », qui se sont mariés à de la musique R&B, Electro et Pop de type occidentale.


2010

livescene

 

Durant son parcours, Zaak Tanjawi à fait de grands concerts, à Bruxelles , Mons, Londres, Strasbourg, Luxembourg, Tanger…

Chaque rencontre avec le public, a été d’une grande force avec un véritable échange.
En 2010 il fait son entrée dans de plus grandes scènes, on peut citer parmi ces nombreux festivals, le festival « World Fusion », qui réunissait plus de 6000 personnes, ou encore le festival « Tam Tam » avec son public de 5000 personnes dans la ville de Mons en Belgique.


2011

gnawa

Zaak Tanjawi est un artiste engagé, qui aime donner de son temps à ceux qui en ont besoin, ou qui sont dans l’urgence.
En effet il a participé à plusieurs événements caritatifs et soutenus plusieurs organisations et associations au cours de ces dernières années.
On peut citer parmi celles ci « Carrefour de l’espoir » qui aide les enfants malades ou encore « Jour après jour » qui soutient les personnes atteintes d’handicap.

realisateur

L’année 2011 fût aussi l’année des récompenses musicales, en effet Zaak en a reçu certaines pour son travail, cela évoque une reconnaissance non seulement par les professionnels du milieu musical, mais également du public.
Il y a entre autres un disque de platine pour « Zemmita », ou encore l’Urban Music Award (UMA).

Après la musique, Zaak Tanjawi est aussi réalisateur-cameraman, photographe et producteur de ses propres clips.
En effet il possède des compétences et a appris à travers ses études a réaliser des projets vidéos avec toutes les disciplines qui y sont liées: cadrage, montage, scénographie, de l’écriture du script jusqu’à la réalisation du produit final.
Ce qui a permis à Zaak de clôturer l’année 2011 par la réalisation de son premier clip vidéo; « Destin ».


2012
cinema

2012 est marquée par des premiers pas timides dans le cinéma, Zaak a en effet pu être pris pour une petite apparition dans le long métrage d’Alexandre Coffre avec dans les rôles principaux; Dany Boon et Valérie Bonneton; « Eyjafjallajökull » (Le Volcan).

Une toute nouvelle expérience pour Zaak qui joue dans ce film, le rôle d’un homme d’affaire de passage, mécontent, qui ne peut prendre son avion.

malika

Dans la même année son clip et sa chanson « Lalla Malika » a également été couronnée de succès, de par la fusion du chant « Gnaoua » marocain avec le style de la pop moderne, surtout sur les télévisions marocaines. Clip qui a été réalisé par Zaak Tanjawi même.


2013

Zaak Tanjawi

 En 2013, Zaak Tanjawi décide de devenir producteur et quitte les labels avec qui il a travaillé auparavant. S’en sont suivis deux singles en solo, et clips vidéo: « Youpala! » et « Toujours liés », qui ont étés fort médiatisés et appréciés par le public.
Il travaille sur de nouveaux projets et notamment un tout nouvel album, toujours dans un esprit de « Fusion », celui-ci est prévu pour fin 2014.